Les lois universelles

 

les lois universelles

les lois universelles
Quelque soit la Magie utilisée, il est des lois universelles auxquelles aucun praticien ne pourra jamais déroger sous peine de sanctions desquelles il ne pourra pas réchapper.



La loi de l'Equilibre

Dans notre monde, tout, sans exception, est fondé sur l'Equilibre. A chaque joie répondra une peine, à chaque catastrophe répondra un bienfait. Cette règle s'applique à toutes les échelles, individuelles comme collectives.
En conséquence directe de ce principe, le choc de retour résultant d'une action magique ne peut être évité, jamais, quelque soit la nature de l'action magique, le praticien étant lui aussi soumis à l'Equilibre des forces quant à sa destinée. Toutes les protections sont et demeureront vaines et sans effet, car l'immuable Equilibre régit tout ce qui vit. A un agissement répondra un retour de manivelle d'égale intensité. Rien ni personne ne pourra jamais s'y soustraire. En bouleversant un ordre préétabli, gardez à l'esprit que lui succèdera un autre Equilibre qui se reconstruira toujours à vos dépends. Peu importe de savoir si l'action entreprise fut bonne ou mauvaise. Elle a détruit l'Equilibre.



La loi de la Clairvoyance

Quiconque possède la capacité de contrôler les choses qui nous transcendent devra s'en montrer digne, et ainsi montrer assez de sagesse pour ne pas user de ses facultés de manière abusive et inconsidérée.

Tout sort lancé ne pourra être stoppé dans sa course. Il en va donc du devoir des praticiens de penser aux conséquences de leurs actes, et d'envisager toutes les possibilités et retombées de ce qu'ils s'apprêtent à déclencher.

Si d'aventure, par un geste déraisonnable et dénué de sens, un sort est lancé à l'encontre de tous les grands principes qui gouvernent la pratique de la Magie, sachez que l'on en paiera alors le prix par trois fois.

Qui se laisse guider par l'égoïsme et la facilité sera puni de façon exemplaire et inévitable.

Il n'est pas de Pouvoir sans responsabilité, comme il n'est pas de faute impunie.



La loi de la Volonté et de la Croyance


Vouloir et croire, deux facultés qui paraissent si évidentes, si élémentaires. Erreur.

Qui sait désirer et souhaiter ne sait pas forcement vouloir. Qui contrôle sa Volonté peut tout, absolument tout. Le Pouvoir de la Volonté n'est pas susceptible de degré, de décompte. On ne peut que l'imaginer, tout en sachant qu'on ne fera jamais que l'effleurer, que le deviner, car il n'existe nulle chose aussi grande en l'univers. Il n'est aucune limite à la Volonté, aucune humainement envisageable.

On apprend à vouloir avec le temps, à concentrer toutes ses forces et ses rêves en un point pour ne plus être que cela, jusqu'à annihiler tout le reste. On apprend à n'être plus rien que ce que l'on veut. Ne souhaitez pas le Pouvoir, soyez Pouvoir.

De cette Volonté dépendra la portée d'une action magique. N'oubliez jamais que qui veut peu obtient peu.

Quant à la Croyance, sachez bien que la simple curiosité ne suffira jamais. On ne verra que ce en quoi l'on croit. Rien n'est plus vrai que cela.

Le doute, c'est l'échec. Toujours.

Et pour croire, il vous faudra oublier tout ce que l'on vous a toujours enseigné, tout ce que l'on se plait à qualifier de rationnel, de terre à terre. En d'autres termes, il vous faudra rayer le mot « impossible » de votre langage, le chasser de votre esprit, de votre jugement.

Rien n'est impossible à celui qui croit.

La Volonté associée à la Croyance, voilà les clés de la réussite. Voilà ce que l'on appelle « les Pouvoirs », ni plus, ni moins.



La loi des Sentiments

La raison est l'ennemie jurée de la Magie. Certes, il faut en faire preuve avant d'agir, mais surtout pas pendant.

Il n'existe qu'une seule clé capable d'éclipser la raison, cette raison qu'on nous inculque depuis la naissance et qui met notre instinct à mort, et qu'on nous fait avaler par la force. Cette clé, ce sont les Sentiments.

On résonne en magie sur trois Sentiments fondamentaux, ceux qui donnent naissance à tous les autres : la Colère, la Haine et l'Amour. Ces trois émotions sont les seules capables d'annihiler la raison et le contrôle qu'elle exerce sur notre Volonté, car eux non plus n'ont aucune limite.

Quelque soit le sort que l'on voudra lancer, c'est d'un de ces sentiments dont il faudra user. Vous voulez la vengeance ? Alors ne vous contentez pas de haïr. Soyer Haine, rien d'autre que Haine.

Dans la vie présente de chaque praticien, des évènements marquants, des traumatismes, des souvenirs pesants, déterminent l'utilisation de ses sentiments.

A la simple évocation de ces évènements, un déclic devra se produire dans l'esprit du praticien, lui permettant ainsi d'exploser, d'exalter cette émotion jusqu'à son paroxysme, et de déchaîner les forces auxquelles elle fait appel.

Les souffrances d'une vie ne seront jamais vaines. N'essayez pas de les oublier, de les enfouir, de les renier. Mais servez-vous en. De ces expériences jailliront la seule source capable d'effacer la raison. Nulle retenue ne devra se poser en travers de votre chemin. Vous avez un but, alors explosez, laissez-vous submerger par vos émotions les plus primaires et les plus brutes. La puissance d'un Sentiment déterminera toujours la puissance d'une Volonté.



La loi du Secret

Il est déconseillé au plus haut point de lever le voile sur la nature exacte de ses pratiques magiques. En d'autres termes, révéler le contenu d'un rituel exécuté à un profane, ou à toute autre personne extérieure au cercle, entraînerait, outre un choc de retour, un anéantissements des effets futurs du rituel. Si ce même sort était destiné à nuire ou à attaquer, il se retournera inéluctablement contre celui ou celle qui l'a lancé.

Par conséquent, le silence demeure l'ultime moyen de sauvegarde de vos intérêts et de ceux d'autrui.



La loi des Enseignements

Ces principes sont au nombre de quatre, et ainsi se déclinent-ils : • Votre plus grande force sera toujours votre plus grande faiblesse et inversement. A vous de les identifier et d'en faire le meilleur usage. • Le Bien et le Mal n'existent pas. C'est seulement en surmontant ce clivage que vous parviendrez à perdre la notion de doute. • Il existe un parallélisme parfait entre le corps et l'âme. Du corps émane l'Elément, de l'âme émanent les Sentiments. Seule la complète combinaison des deux vous permettra d'accéder à la maîtrise recherchée. • Il n'est ni début ni fin en ce monde, tout est cyclique. Adopter la vision contraire fausserait votre perception de la réalité. Il vous est donc indispensable de penser les choses en conséquence.

La magie est interne, seulement interne.



La loi des 3 Pardons


Il n'est pas de torture qui dépasse le regret, nulle autre douleur plus intense que lui. Par conséquent, il n'existe pas d'obstacle plus important que lui à ce que vous cherchez à acquérir. Le désir de revanche n'apportera jamais rien que du négatif.

Malheureusement, qui dit grand mal dit aussi grand remède au combien difficile à s'approprier. • La seule arme qui s'avère être efficace contre le regret est le Pardon. Pardonnez à ceux qui vous auront blessées dans votre chair sciemment ou par imprudence ou encore manque de jugement. • Pardonnez à ceux qui auront porté atteinte aux grands idéaux que vous devez protéger, et à vos convictions les plus profondes. • Pardonnez-vous à vous-même. Il n'est rien de pire que le regret, rien au monde.


On ne peut clamer pratiquer la Magie comme il se doit sans en respecter les règles fondatrices et élémentaires précédemment citées. Plus que des lois, ces règles sont des modes de conduite, de pensée, et de réflexion. Qu'il soit entendu qu'enfreindre l'une d'elle revient à trahir la Magie elle-même, et que nulle sanction ne sera épargnée, ni à vous ni à personne. Sagesse, humilité et obéissance doivent rester vos maîtres mots.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×