Le matériel

 

Le matériel

Le matériel
Le mariel

Tous lemanuels de sorcellerie semblent d'accord sur un point : l'équipement de la sorcre doit êtreartisanal et réservé à une seule sorcière poulapratique de son artEn général cet équipement ne peut être partagé ; les objets utilisés par lsorcièreacquérant des propriétés magiques afil du temps. Levibrations de l'utilisatrice semblent les imprégner, à tel point que, parfois, l'équipementparaît renfermer toute la magie de la sorcre.Cependanvous pourrez vous procurer des éments de l'équipement de base dans des boutiques ésotériques. Il nfaut pas oublierqu'avanla première utilisation tout matériel doitêtre consacré.

La boline

La boline
La boline

La Boline (ou Biolline) au manche blanc, sert à la coupe des herbes et à la préparation des potions...

La baguette

 La baguette
La baguette

La baguette fait partie des objets rituels que la sorcière fabrique elle-même. Elle est le prolongement de ses pensées, elle attire et rassemble les énergies astrales. Elle sert également à tracer sur le sol le cercle magique. La baguette est généralement formée de 2 dodécaèdres, l'un en métal, l'autre en résine, reliés entre eux par une tige de fer aimantée (ou un fil de cuivre) qui traverse une branche de noisetier ou un autre bois blanc (voir liste ci-dessous) sur toute sa longueur : sa taille est approximativement la longueur de l'avant bras. Veillez à ce qu'elle soit droite, dans la mesure du possible. La baguette peut être ornée de pierres et de métaux précieux. Le morceau de bois qui constitue la baguette doit être ramassé au lever du soleil, la veille de la Saint Jean-Baptiste (le 24 juin), jour qui correspond au solstice d'été. Conservez la dans un lieu secret, à l'abri des regards indiscrets, enveloppée dans un linge neuf. Différents types de bois peuvent servir à confectionner la baguette, en voici quelques uns.

* Bouleau : rituels de guérison et magie blanche
* Chêne : rituels druidiques et magie solaire
* Erable : rituels de prospérité et d'amour
* Noisetier : rituels de magie blanche
* Orme : rituels de protection ou neutralisation des influences négatives
* Peuplier : rituels pour attirer la chance et la richesse
* Saule : rituels dédiés à la Lune

L'autel

L'autel
L'autel

Si vous pratiquez régulièrement, il est indispensable de disposer d'un autel. C'est un lieu consacré. Il peut être de n'importe quel matériau et de n'importe quelle forme. Il peut s'agir d'une table, d'un banc, d'une souche d'arbre ou d'un rocher sur lequel on dispose bougies, encens, athamé, coupe, grimoire. L'Autel est généralement dressé au centre du cercle et fait face au Nord. Il doit être recouvert d'une nappe blanche sur laquelle vous pouvez dessiner ou coudre des symboles. Des fleurs peuvent être disposées au centre.

Le grimoire

Le grimoire
Le grimoire

Egalement connu sous le nom de « Livre des Ombres », il s'agit du livre dans lequel est consigné tout ce que vous avez appris en matière de sorcellerie. Charmes, incantations, rituels et recettes s'y côtoient. Il est préférable de le fabriquer soi-même. Pour la couverture, vous pouvez utiliser du cuir ou du tissu, et pour les pages, du papier fabriqué manuellement ou du parchemin. Ce précieux trésor doit être, évidement, mis à l'abri du regard des curieux. La tradition veut que le livre soit détruit le jour de la mort de la sorcière.

La coupe

La coupe
La coupe

La coupe, ou calice, est utilisée lors des rituels pour contenir l'eau ou le vin consacré. Elle représente l'Ouest. Elle peut être de verre ou de métal, l'important étant qu'elle n'ait jamais servie.

Le chaudron

Le chaudron
Le chaudron

Il est destiné à brûler herbes et encens, à préparer potions et philtres. Il existe des chaudrons de toutes les tailles et de différentes matières : fer, terre... Il peut être utilisé pour voir l'avenir en le remplissant d'eau

Le balai

Le balai
Le balai

Dans certaines traditions on se sert du balai afin d'éliminer les vibrations négatives. On balaye légèrement l'espace sacré, intérieur ou extérieur (il n'est pas nécessaire que les brindilles du balai touchent le sol), afin d'en chasser les énergies négatives, purifiant ainsi les lieux pour faciliter le déroulement du rituel.

Les vêtements cérémoniels

Les vêtements cérémoniels
Les vêtements cérémoniels

Il est important, pour toute sorcière, d'avoir une allure précise qui n'apppartient qu'à elle. Trouvez votre style : ce n'est pas parce qu'on est sorcière qu'il faut se promener en robe noire et chapeau pointu... Les matières naturelles sont très prisées car elles permettent de rester en contact avec les forces telluriennes.
Vêtement de sorcière
Si vous ne trouvez pas l'inspiration, vous pourrez opter pour l'habit de cérémonie traditionnel. Il s'agit d'une longue robe, une sorte de tunique, assez large et descendant jusqu'aux pieds. Elle peut être de différentes couleurs et ornées de broderies symboliques (vous pouvez également dessiner ou peindre ces symboles). Parmi ces éléments décoratifs figurent des alphabets magiques, des pentagrammes, des emblèmes zodiacaux...

Quoi qu'il en soit, la tenue que vous aurez choisie doit être réservée à l'usage unique des pratiques magiques. Elle sert à couper la sorcière du monde extérieur et la protège en créant une sorte de bulle. Rangez-la, précieusement emballée, dans un tiroir ou un autre endroit réservé à cet effet. Il est évident que tout vêtement destiné à la magie devra être consacré.

A noter également que de nombreuses sorcières pratiquent « revêtues du ciel », c'est-à-dire nues. L'explication donnée habituellement est que les vêtements font obstacles au pouvoir émanant du corps humain.

La couronne reste un bijou symbolique. Portée par la sorcière, elle représente l'accomplissement de l'oeuvre magique. Le matériau utilisé pour sa réalisation est laissé à votre convenance.

chat noir et sorciere

chat noir et sorciere
Au coeur de toutes les passions, inspirateur des écrivains, des poètes et des illustrateurs, incarnation du diable ou ami des sorcières, victime des croyances populaires, tour à tour maléfique et porte-bonheur, le chat noir connaît bien des mésaventures! Bien que réhabilité, le chat noir divise encore son public : certains l'adorent, d'autres en ont peur... une chose est sûre, il ne laisse jamais indifférent! Les superstitions liées au chat noir sont nombreuses. Il est réputé pour être l'animal du diable et l'emblème des sorcières.
Mais d'où vient cette assimilation ? A l'origine, le chat noir était un bon présage. Pour les anciens égyptiens par exemple, il était le symbole de la déesse Bastet.Au contraire, c'était le chat blanc qui portait malheur.
La légende du chat noir date de bien avant le Moyen-Age. Il a toujours, ou presque était associé à la sorcellerie.Selon la légende, avant la création du monde, il existait une déesse de l'obscurité nommée Diane. Celle-ci aima Lucifer qui possédait un chat. Diane et Lucifer eurent une fille, Aradia. Lucifer envoya sa fille et son chat sur la terre pour enseigner aux hommes la magie noire. ”
Mais l'association entre le chat et la sorcellerie ne date que du XIIIème siècle. L'Eglise voulait lutter contre les rites païens, encore très ancrés et inventa le chat démoniaque (en rapport avec la légende de Diane et Lucifer). Ce chat symbolisait le monde des ténèbres qui éloignait le bon chrétien du droit chemin. On le soupçonnait des pires forfaits. Il participait à des sabbats mystérieux en compagnie du diable. C'était donc la parfaite représentation de Satan.

C'est aussi à cette époque que naît la superstition. Aux alentours du XIIIe siècle, le chat est “officiellement” associé à la sorcellerie. Rappelons-nous que l'Église, afin de contrer au paganisme, amorce une campagne contre la sorcellerie. L'Inquisition dépeint donc le la sorcière comme un être solitaire et asocial. Plusieurs vieilles femmes seules, ayant un chat pour animal de compagnie, sont des boucs émissaires tout choisis! Des milliers de femmes innocentes sont ainsi torturées, brûlées ou noyées... avec leur chat, noir de préférence. C'est le cas notamment avec le procès de 1561, où l'on accusa des femmes de se transformer en chattes pour tenir leurs sabbats. Ces procès se finissaient toujours par la mort des accusées mais également des pauvres animaux. Ces derniers étaient jugés comme des personnes. Mais contrairement à la croyance que le chat noir était le familier des sorcières, il semblerait que les “vraies” sorcières lui préféraient le chat “Tabby”, Qu'importe, le chat noir était tantôt la réincarnation du diable ou de la sorcière car, une autre croyance voulait que celle-ci soit capable de se transformer en chat. Ce pouvoir était toutefois limité à neuf transformations, d'où l'expression qu'un chat possède neuf vies.

De plus, lors du procès des Templiers, il est fait mention d'adoration de Lucifer qui apparaissaient à ses adeptes sous la forme d'un chat. En 1233, toute personne accueillant un chat noir sous leur toit risquait donc le bûcher... à moins que le chat “noir” ait au jabot une petite touffe de poils blancs appelée “marque de l'ange” ou “doigt de Dieu”, alors chat et propriétaire étaient éventuellement épargnés.Mais contrairement à la croyance que le chat noir était le familier des sorcières, il semblerait que les “vraies” sorcières lui préféraient le chat “Tabby”, Qu'importe, le chat noir était tantôt la réincarnation du diable ou de la sorcière car, une autre croyance voulait que celle-ci soit capable de se transformer en chat. Ce pouvoir était toutefois limité à neuf transformations, d'où l'expression qu'un chat possède neuf vies.Dans l'esprit populaire, les dents du chat noir étaient venimeuses, sa chair empoisonnée, ses poils mortels, si vous en avaliez quelques uns. Et que dire de ses yeux “chargés d'étincelles” que le plus malin des hommes ne parvient pas à sonder. Il faut dire que l'activité nocturne du chat renforce les suspicions... Outre les supplices affreux infligés à nos pauvres petites bêtes, on leur a causé bien d'autres misères. Entre autres, on a longtemps ferré les chats pour éviter qu'ils surprennent dans la nuit. N'est-ce pas que rencontrer un chat noir à minuit, c'est Satan en personne qui vient vous acheter votre âme! Et lors de funérailles, la rencontre avec un chat noir était encore plus néfaste puisqu'elle présageait la mort imminente d'une personne du cortège. Pour contrer la malédiction, le cortège changeait d'itiniéraire pour se rendre au cimetière!
Le chat noir, mystérieux et doté de pouvoirs étranges, doit également son malheur à ses vertus de guérisseur. Autrefois, on vantait les mérites de la peau de chat noir contre les rhumatismes. Et pour se remettre d'une mauvaise chute, un seul remède: trancher la queue d'un chat noir et en sucer le sang!
Malgré les différents rôles que le chat a joué dans les traditions populaires, son aspect maléfique est retenu. Encore aujourd'hui, n'est-il pas associé à l'Halloween et aux sorcières des livres de contes. Il faut avouer cependant que les chats noirs d'aujourd'hui sont tout à fait bénins!
...::THE BAN::...
Beaucoup dsorcières utilisent l'alphabet « The ban » pour coder leurs écrits dans leurs livres desombres. Cet alphabet est également connu comme « alphabet des sorcières ». La première sourceconnue pour l'alphabe« The ban » sonles trois livres de Cornelius Agrippa édité en 1531. On ad'abord cru que cet alphabet était des chiffres latins. L'origine de la formdes lettres est obscure,maicorrespondsommtoute, à l'origine de l'alphabet alchimique. L'alphabet dit « The ban » estaujourd'hui principalement utili poules inscriptiontalismaniqueet pour orthographier les mots utilisés dans la pratique magique

L'Alphabet Cryptographique Alchimique :

C'est essentiellement un alphabet à but cryptographique. Voici les correspondances alphanumériques de cet alphabet :
L'Alphabet Cryptographique Alchimique :

Les Chiffres Talismaniques d'Agrippa :

Ces symboles servent surtout pour la conception et la compréhension des talismans, sceaux et autres signatures d'entités. Voici les correspondances :
Les Chiffres Talismaniques d'Agrippa :

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×